Le Portugal, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie sont qualifiés pour les demi-finales.

Les éliminatoires organisés en Pologne et en Ukraine n'ont pas tenu leurs promesses, mais cela n'a que peu d'importance pour ces quatre équipes.

Le Portugal ont donné le coup d'envoi jeudi soir en battant la République Tchèque 1-0 grâce à une tête de Cristiano Ronaldo qui a surpris les hommes de Michal Bílek.

L'un des messages les plus populaires sur Intel® Info Stream vient du directeur Valdano, qui déclare que “Cristiano Ronaldo est au top de sa forme pour le Portugal”. La superstar du Real Madrid devra en aucun cas se surpasser pour permettre à son pays de l'emporter sur l'Espagne.

L'Allemagne s'est offert une place en demi-finale avec un 4-2 contre la Grèce. Phillip Lahm a marqué le premier but, puis Georgios Samaras a égalisé. Les choses se sont ensuite corsées pour les Grecs avec un but de Sami Khedira, Miroslav Klose et Marco Reus. Dimitris Salpingidis a limité la casse grâce à un penalty marqué dans les arrêts de jeu.

La demi-finale de jeudi fait l'objet de nombreux commentaires, en particulier sur la composition de l'équipe allemande face à l'Italie, plusieurs quotidiens nationaux prétendant connaître les onze joueurs sélectionnés.

L'Espagne, bien partie pour conserver son titre, a fait la différence à Donetsk en battant la France 2-0 samedi soir avec un doublé de Xabi Alonso. Le milieu de terrain du Real Madrid a centré au deuxième poteau lors de la première mi-temps, puis a transformé un penalty dans les arrêts de jeu.

“Fabregas : la demi-finale Espagne-Portugal ressemblera au Derbi El Clasico”.

On peut difficilement le contredire, car Ronaldo va rencontrer certains de ses adversaires les plus acharnés mercredi soir.

Enfin, l'Italie s'est qualifiée hier soir à Kyiv en battant l'Angleterre 4-2 aux tirs au but avec un score de 0-0 à l'issue du temps règlementaire malgré la domination de l'équipe de Cesare Prandelli.

Vous trouverez sur Intel Info Stream certaines des statistiques les plus révélatrices du match, par exemple : “Joe Hart a réalisé plus de passes qu'aucun autre joueur” et “la moitié des joueurs anglais ne font pas partie de l'équipe principale de leur club”, ces deux messages pouvant expliquer la déroute des Trois Lions.

Nous connaissons donc le dernier carré de la compétition, avec deux favoris et deux outsiders qui vont tenter de faire déjouer les pronostics.

Intel Info Stream rapporte que les supporters pensent que “l'Allemagne et l'Espagne restent favoris pour l'Euro 2012”, fait indiscutable.

Presénté par Intel® - http://goo.gl/39YfL

Topics:
Internationals
Football